170721 – Le peuple se réveille : informez vos députés et sénateurs – Nicole Delépine

Le peuple se réveille : informez vos députés et sénateurs avant le 21 juillet 21

À la suite de la tentative de passage en force du président pour l’obligation de la « vaccination » en masse, son argument n’est plus de convaincre du bien-fondé du pseudo vaccin, mais de contraindre par la force comme tout racketteur de rue : « tu te vaccines ou tu restes enfermé ».

Malgré les mauvais résultats Covid mis en évidence dans les pays hautement vaccinés et les effets secondaires majeurs. La menace de privation de libertés à court terme (deux semaines) conduit chacun à chercher une solution individuelle dans les premières heures et cela peut se comprendre au milieu des larmes des enfants et des insomnies des parents engendrées par les annonces du président.

L’heure n’est pas à la clandestinité, mais bien au combat démocratique

Durant l’occupation la première préoccupation des résistants était les faux papiers. Mais nous n’en sommes pas encore là et après la nuit blanche pour beaucoup, les pleurs sur les trains, avions que nous ne pourrons pas prendre sauf à se faire injecter ce faux vaccin, l’heure est à la réaction démocratique.

Et à regarder les réseaux sociaux dès le 14 juillet, l’espoir renaît, le peuple est en train de se réveiller et de comprendre que si ceux qui nous gouvernent sont immensément riches et puissants, ils ne sont que quelques-uns et nous sommes des millions.

Le réveil des soumis de la classe politique

Même des politiques jusque là passifs et soumis, envoûtés peut-être par le mensonge de la pandémie se réveillent. Les extrêmes qui étaient jusqu’ici sous la coupe d’E. M. s’expriment enfin, de la députée Obono et son collègue de France insoumise Adrien Quatennens, à Marine Lepen qui s’était fourvoyée dans l’obligation vaccinale, et Gilbert Collard[1] entre autres.

Ceux qui avaient mis en garde depuis des mois sont évidemment sur le pont avec en priorité le plus efficace depuis des semaines à organiser des manifestations sous les fenêtres du ministre, Florian Philippot. Le chef de file des Patriotes Florian Philippot a fustigé le « piétinement des droits fondamentaux » en évoquant l’extension du pass sanitaire et l’obligation vaccinale pour certaines professions, dont les aides-soignants.

« Je n’ai pas vu ce soir un président de la République, mais un dictateur », a-t-il renchéri. Et « ce qu’a annoncé ce soir #Macron20h est d’une gravité exceptionnelle. Ne sombrez pas. Tenez, et ensemble nous nous libérerons. Vive la France ! »

Quelques autres, comme Francois Asselineau, appellent à la prise de conscience populaire de la privation de nos libertés sous prétexte de crise sanitaire qui n’existe plus en France.

Son appel au peuple est très poignant également. Puissent-ils enfin s’unir dans le combat pour la reconquête de nos libertés.

La peur et les mensonges comme mode de gouvernement

Aujourd’hui les autorités, sanitaires, ou politiques, tentent de terroriser la population en réanimant la pseudo pandémie. Pourtant, le 14 juillet, d’après Santé Publique France, il n’y a eu en France que 6 morts liés au coronavirus

… pour 67 millions d’habitants et près de 1700 décès français quotidiens (santé, vieillesse, ou accidents).

Les cancers sont à l’origine d’environ 500 morts par jour parmi ces 1700 par jour. Alors pourquoi cette course effrénée au vaccin qui n’en est pas un,[2] mais une injection génique visant à vous faire fabriquer vous-même un antidote à des morceaux de ce fameux ennemi le SARS-CoV-2 ? Injection génique en expérimentation et n’ayant obtenu qu’une AMM conditionnelle ?

Est-il acceptable que le président mente aux Français en prétendant que les non-vaccinés seraient 12 fois plus contagieux que les vaccinés alors qu’aucune étude dans le monde réel ne l’a démontré ? Il sacre ainsi « vérité présidentielle », une simple prédiction mathématique non encore publiée, non revue par des pairs, qui n’a rien à voir avec le monde réel, mais a l’immense avantage, en modifiant les hypothèses de base, d’inventer le futur apocalyptique qui convient à l’auteur. Cette prophétie est signée par Yazdan Yazdanpanah, grand défenseur du Remdesevir[3] et des confinements et autres mesures restrictives des libertés pour nous forcer à nous faire injecter des produits OGM expérimentaux abusivement appelés vaccins. Comme membre du comité scientifique, il oriente la stratégie anti-covid de la France en défendant les intérêts des consortiums des firmes dont il a été très proche et des consortiums REACTing et du GloPID-R[4] dont il est président et de l’Institut Pasteur (qui vit des vaccins).

Est-il acceptable que le ministre de la Santé mente aux Français en affirmant que les essais sont terminés ?

Consultez directement clinicaltrials.gov en tapant covid19 et le nom du « vaccin » dont vous souhaitez voir où en est l’ensemble de l’essai (Pfizer par exemple).

Est-il acceptable que les responsables prétendent que les vaccins actuels seraient efficaces contre le variant delta alors que l’explosion des cas de variants delta se voit dans les pays très vaccinés ?

Les expériences britannique et israélienne, marquées par l’explosion récente de l’épidémie à variants delta, montrent que les vaccins actuels ne protègent pas des divers variants.

Les variants sont de plus en plus contagieux et de moins en moins dangereux, responsables d’un gros rhume pour le delta. Le Pr Luc Montagnier, célèbre prix Nobel pour avoir isolé le virus du Sida, avait été l’un des premiers à alerter en mai dernier 2021 : « les variants viennent de la vaccination. La vaccination est une énorme erreur scientifique, et une faute médicale. C’est inacceptable ».

L’obligation vaccinale n’a aucune justification, ni scientifique ni légale. L’article du Nouveau-monde.ca[5] apporte la preuve de la grande inefficacité de la vaccination ARNm contre le variant Delta et montre du doigt notre gouvernement et les médias qui tentent d’entretenir la peur dans la population en agitant une hypothétique 4e vague. Cette vague, si elle existe sera celle des accidents des vaccinations, en particulier les AVC et infarctus qu’on voit déjà se multiplier dans nos entourages vaccinés, et dont le lien avec le vaccin est pour l’instant nié par trop de médecins sur ordre, semble-t-il.

Nous avons alerté ailleurs sur les innombrables effets indésirables des injections géniques, rapportés dans les banques de données officielles telles EudraVigilance pour l’agence européenne EMA ou VAERS pour la FDA aux USA entre autres, que chacun peut et devrait consulter avant de confier son corps à Big Pharma. Les inquiétudes chez les jeunes vaccinés sont maintenant reconnues par l’OMS. Les « vaccins pouvaient générer de gros problèmes cardiaques, admettant un “lien probable” » et ce risque est d’autant plus élevé que les vaccinés sont plus jeunes, selon les experts américains et israéliens.

Allons-nous suivre l’exemple de 2 pays islamiques ?

Dans le monde, seuls deux pays peuplés ont rendu les pseudo vaccins anti-covid obligatoires et ce sont deux pays islamiques qui ne fondent leur mode de vie, ni sur le respect des libertés démocratiques ni sur l’état actuel de la science, mais sur la foi.

Au Turkménistan, l’un pays à n’avoir déclaré aucune contamination depuis le début de l’épidémie, le gouvernement a rendu la vaccination obligatoire pour « toutes les personnes de plus de 18 ans sans contre-indications médicales », mais, d’après l’OMS au 4 avril 2021, seulement 41 993 doses de doses de vaccin avaient été administrées.

Au Tadjikistan, c’est un décret du 7 juillet qui contraint désormais les adultes de plus de18 ans à se faire vacciner et au 11 juillet 2021, 397 694 doses de doses de vaccin avaient été administrées à moins de 5 % de la population.

Après le modèle démocratique chinois utilisé lors du confinement, prendrons-nous modèle sur des théocraties islamiques ? Les autres démocraties occidentales ont unanimement critiqué cette dérive totalitaire.

COMMENT SAUVER L’AVENIR DE NOS ENFANTS ET NOTRE DÉMOCRATIE

Si le réveil est là, et qu’une partie importante de la population réalise que cette politique dictatoriale n’est en rien sanitaire et que le virus n’est qu’un prétexte permettant aux décideurs d’imposer dans le silence la réforme des retraites et du chômage, le saccage continu du système de santé avec la fermeture des lits et la destruction continue de l’éducation nationale, alors tous les espoirs sont permis. Le temps nous est compté. Que faire de plus ?

DESCENDRE DANS LA RUE COMME A LONDRES

Il est évident que si les Français suivent l’exemple des Anglais et manifestent largement leur refus du pass sanitaire et de l’obligation de l’injection génique imposée, le gouvernement dont l’assise électorale est très basse (3 % des inscrits aux régionales) ne pourra que céder rapidement comme l’a fait Boris Johnson qui prévoyait de reconfiner et qui « miraculeusement » (peu ont parlé de la manifestation géante du 29 juin) a fortement allégé les contraintes, pass etc. tout début juillet. Ceci a permis à 60 000 personnes sans masque de profiter de la finale de l’Euro dans les conditions normales de joie et de partage.

Il semble en ce 14 juillet que les populations, des petites aux grandes villes, soient spontanément sorties dans la rue pour crier leur refus de la dictature sanitaire et de toute loi liberticide. Dès le 12 au soir, les habitants de Toulon sortaient dire leur refus absolu de ce délire hygiéniste et affairiste. Puis le 14 juillet, des milliers de manifestants à Paris « à bas la dictature », « liberté », à Montpellier, Marseille, Lille, Avignon, Lyon, Bayonne, Bordeaux, Annecy, Toulouse, Strasbourg, Saint-Étienne, la Réunion, en Martinique, mais aussi dans de tout petits villages bretons, etc. Espérons que le pouvoir saura entendre le peuple rapidement dans l’intérêt de tous et prendra exemple sur le Premier ministre britannique en supprimant toutes mesures oppressives. La goutte d’eau (si on peut dire cela de l’effroyable discours du 11 juillet) aurait-elle fait déborder le vase ?

Avignon

Rouen

Lille

Paris

Bordeaux

Annecy

Tousoule

Île de la Réunion

Nantes

Tours

Marseille

Montpellier

EN APPELER DIRECTEMENT A NOTRE REPRÉSENTATION NATIONALE

Par ailleurs les députés et sénateurs seront rapidement appelés à voter, étant convoqués le 21 juillet par le chef de l’état. Ils semblent bien coupés pour certains d’entre eux de notre vie quotidienne, de notre réalité et peut-être est-ce le moment de retisser des liens.

Ce d’autant que nombre d’entre eux voudront peut-être faire appel à vos suffrages, l’an prochain. Alors, pourquoi ne pas les joindre de toutes les façons possibles, par lettre à l’adresse de leur permanence locale (courrier trop souvent jeté ou refusé à l’Assemblée nationale), par téléphone, par rendez-vous pour qu’enfin ils entendent ce que pensent leurs administrés. La dictature sanitaire qui s’aggrave de jour en jour alors que l’évidence, les expériences des nombreux pays qui ont libéré leurs citoyens depuis de nombreux mois démontrent chaque jour que la vie normale sans masque, ni distanciation, ni « vaccin » en masse reprend facilement pour le bonheur de tous.

Que chacun fasse son petit mot avec son cœur, son vécu, et surtout tente de rencontrer directement son élu, mais aussi les maires, les conseillers généraux qui peuvent servir de courroie de transmission avec l’Élysée.

Les sites de l’Assemblée nationale et du Sénat vous permettent de trouver l’adresse postale de votre député ou sénateur, son mail et éventuellement le téléphone de sa permanence pour prise de rendez -vous. Ne croyez pas que ces démarches soient inutiles ! Dans les années 1997, alors que la normalisation de l’oncologie pédiatrique était en cours et que notre service de Robert Debré devait fermer, des parents, amis, grands-parents de nos petits patients ont contacté les élus de l’époque dont un certain nombre ont pris le combat en main et finalement nous avons tenu jusqu’en 2014 ce service ouvert. ATTENTION, les députés sont convoqués le 21 juillet 2021. Tentez de les joindre au plus tôt !

Et signez les pétitions

Et pour les soignants, un point de ralliement

Dr Nicole Delépine

Publié par : Dr Nicole Delépine – Pédiatre, cancérologue, ancienne chef de service de cancérologie pédiatrique à l’hôpital R Poincaré Garches APHP France – Site http://docteur.nicoledelepine.fr et le site http://ametist.org/ pour la défense des enfants atteints de cancer

  1. [1] Une vaccination obligatoire déguisée ? Les annonces de Macron décriées par l’opposition – Nouveau Monde (nouveau-monde.ca)
  2. [2] Un vaccin selon Pasteur est composé d’antigène (des fragments du virus, ou un virus vivant atténué) qui suscitent une réaction immunitaire avec formation d’anticorps spécifique. Les pseudo vaccins covid actuels n’en contiennent pas ce sont en réalité des médicaments préventifs contenant des OGM[]
  3. [3] Il a fait partie des différents comités et conseils de : Johnson & Johnson, Viiv, Abbvie, MSD, Pfizer, Janssen, BMS, Gilead, etc. Entre 2014 et 2019, il aurait perçu environ 96 000 euros de groupes privés. « Il n’y a pour l’instant qu’un seul médicament dont nous pensons qu’il pourrait avoir une réelle efficacité. Et c’est le Remdesivir. »
  4. [4] « une alliance mondiale d’organisations internationales » qui compte parmi ses membres la Fondation Bill et Melinda Gates.
  5. [5] L’obligation vaccinale n’aurait aucune justification, ni scientifique ni légale – Nouveau Monde (nouveau-monde.ca) ou https://www.mondialisation.ca/lobligation-vaccinale-naurait-aucune-justification-ni-scientifique-ni-legale/5658232